Aller au contenu principal

    CHANGEMENT CLIMATIQUE ET PROTECTION SPATIALE DE PRECAUTION : PLATES-FORMES GLACIAIRES

    Demander un document de réunion
    Numéro du document:
    SC-CAMLR-XXX/13
    Approuvé par:
    Admin Admin
    Résumé

    Il est désormais reconnu qu'un changement climatique régional est effectivement en cours en Antarctique, en particulier dans la région de la péninsule antarctique. L'effondrement de la plate-forme glaciaire en est l'un des signes les plus évidents ; globalement, 87% des glaciers de la Péninsule ont reculé ces dernières décennies. L'effondrement de la plate-forme glaciaire entraînera de nouveaux habitats marins et une colonisation biologique. La colonisation de ces habitats pourrait ne concerner que des espèces provenant des zones immédiatement adjacentes à la plate-forme glaciaire qui s'est effondrée ; néanmoins, d'autres processus complexes risquent de se manifester, car le réchauffement des eaux pourrait favoriser le retour d'espèces dont la présence dans la région date du dernier interglaciaire, une période plus chaude qu'à présent. De plus, une altération de la dynamique écosystémique peut aussi favoriser l'invasion de nouvelles espèces exogènes, car le réchauffement des océans pourrait supprimer les barrières physiologiques qui, par le passé, avaient entraîné l'isolation du benthos antarctique. Étant donné la complexité des interactions possibles et la nécessité de les étudier en l'absence de toute autre perturbation anthropique, nous recommandons la création d'aires marines protégées sans capture pour les lieux se trouvant sous les plates-formes glaciaires actuelles (en date de 2010) des sous-zones 48.1, 48.5 et 88.3, et de ne pas modifier leur délimitation à l'avenir, même en cas d'effondrement ou de recul des plates-formes glaciaires.