Aller au contenu principal

    Gestion de précaution de la pêcherie de krill antarctique à des échelles spatiales réduites dans le contexte de la variabilité climatique régionale : l'absence de données implique-t-elle une absence d'impact ?

    Demander un document de réunion
    Numéro du document:
    SC-CAMLR-XXXV/11
    Auteur(s):
    Délégation du Royaume-Uni
    Soumis par:
    Chris Darby (Royaume-Uni)
    Approuvé par:
    Admin Admin
    Point(s) de l'ordre du jour
    Résumé

    Dans ce document, nous révélons comment la variabilité du milieu a mené à une réduction des performances reproductrices des manchots et à une hausse de la mortalité par inanition, de sorte que l'exploitation localisée par la pêcherie de krill à des moments spécifiques ou dans certains secteurs pourrait être considérée comme contraire à la gestion rationnelle. Toutefois, nous notons également que le réseau actuel des sites de suivi de l'écosystème rend difficile la collecte des informations de gestion nécessaires, à la résolution voulue, pour faciliter une réduction prudente des captures aux échelles spatio-temporelles pertinentes dans l'ensemble des zones. De plus, aucun cadre expérimental (tel que l'ouverture ou la fermeture d'aires, visant à tester des protocoles d'exploitation contrastés) pour déterminer si la pêcherie aurait une incidence sur diverses composantes de l'écosystème (et dans quelle mesure), n'a jamais été mis en place, ce qui veut dire que les impacts localisés de la pêcherie n'ont jamais été mis à l'épreuve. Les tendances changeantes des opérations de la pêcherie de krill indiquent qu'il conviendrait soit d'améliorer les informations liées à la gestion, soit de mettre en place une approche de précaution relative à la gestion spatiale. Tant que des informations adéquates ne seront pas disponibles, et en attendant la mise en place d'une approche de gestion par rétroaction, le Royaume-Uni recommande une approche de précaution comme gestion spatiale rationnelle. Parmi les outils qui aideraient à répondre à cette exigence, on compte la fermeture de la pêche dans des zones côtières tampon pendant certaines saisons. Nous notons que l'application du principe de précaution au moyen de ces outils renforcerait le rôle d'autorité de la CCAMLR dans le domaine de la gestion écosystémique des pêches et rehausserait sa réputation.

    Retour haut de page

    © Copyright - Commission for the Conservation of Antarctic Marine Living Resources 2021, All rights reserved.

    Site by Eighty Options